Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Agence Babut, Agence immobilière FONTAINEBLEAU 77300

Acheter ou louer son bien immobilier ?

Publiée le 14/03/2016

A entendre les français, la très grande majorité d’entre eux souhaite devenir propriétaire d’un bien immobilier. Si le nombre de propriétaires n’excède pas 60% des ménages, c’est qu’il existe un certain nombre de freins.

Contrairement à quelques idées reçues, les contraintes financières ne sont pas les seuls freins pour devenir propriétaire. D’autant que le marché immobilier a évolué ces dix dernières années.

Mais, en toute logique, la barrière financière demeure le principal obstacle. Pour acheter, il faut pouvoir mesurer le volume de l’apport personnel, y ajouter une capacité d’endettement, des frais additionnels obligatoires (notaire, agence, travaux …) et prendre en considération les paramètres du marché.

A surface équivalente, acheter est plus cher que louer. Les charges, les taxes, les impôts, les travaux renchérissent le coût de l’achat. Ainsi à Paris, aujourd’hui, seuls 7% des jeunes de 30 à 35 ans peuvent envisager devenir propriétaires. A la fin du siècle dernier, cette faculté était offerte à un tiers d’entre eux.

Pour être rentable, le crédit ne doit pas dépasser 30% des revenus et s’exprimer sur une période courte. Et, c’est bien là le problème de l’équilibre entre acheter ou louer son logement. Si la durée d’amortissement du bien dépend de ces facteurs, elle dépend également de la situation du bien, de sa qualité, du marché sur lequel il se situe. Il n’est pas rare que la durée nécessaire à la rentabilisation d’un bien immobilier nécessite, 10, 15 ans, si ce n’est plus. En parallèle, dans les faits, sur le marché français, la durée moyenne de détention d’un bien est légèrement inférieure à 8 ans.

De plus, plus la surface du bien est importante, plus la durée de rentabilisation sera courte. Il faut 19 ans pour rentabiliser un 30 m² et 4 années pour un 100 m².

Acheter un bien immobilier suppose de se projeter sur sa revente. Aujourd’hui, les perspectives de plus-values ne sont plus aussi lisibles que par le passé. Depuis quelques temps, les prix stagnent. Il est même fréquent de rencontrer des vendeurs qui libèrent leur bien à un prix inférieur à celui de l’acquisition.

Accéder à la propriété mérite réflexion et l’intégration de paramètres plus larges qui méritent une confrontation avec de vrais professionnels de l’immobilier pour aider à la prise de décision. La question qui consiste à s’interroger sur le fait qu’il faille acheter ou louer un bien immobilier est devenue une véritable question de fond qui s’étudie avec précision. Louer est un engagement certes, mais plus léger, moins durable. Le respect d’un simple préavis suffit à changer de logement. Mais il est vrai, louer ne permet pas de constituer un patrimoine. Une perspective qui renvoie vers la transmission, une éventuelle anticipation de retraite…

Acheter ou louer, parlons-en !

Notre actualité