Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Agence Babut, Agence immobilière FONTAINEBLEAU 77300

L'actualité de CENTURY 21 Agence Babut

Phénix et dragons dans la salle des fêtes du Thé^tre de Fontainebleau entre le 26 octobre et le 11 novembre 2012

Publiée le 17/10/2012

Du 26 octobre au 11 novembre 2012 de 11h30 à 18h30 à la Salle des Fêtes du Théâtre municipal.

Katarina Hallbäck Monnier s’installe pour un temps à Fontainebleau dans l’espace entièrement rénové la Salle des Fêtes du Théâtre municipal. 
Un écrin de choix pour cette « première » série d’expositions d’art contemporain.

Phénix et Dragons

Du 26 octobre au 11 novembre 2012
de 11h30 à 18h30
Katarina Hallbäck Monnier s’installe pour un temps
à Fontainebleau
dans l’espace entièrement rénové de la Salle des Fêtes
du Théâtre qui célèbre cette année son centenaire.
La première d’une série d’expositions
d’art contemporain.
L’installation se compose de 26 thangkas-bannières*
réalisés selon les techniques de l’art numérique
et celle, traditionnelle, de la peinture à l’huile.
Conjuguée à une ambiance sonore créée par l’artiste,
elle fait immédiatement entrer
dans l’univers de Katarina Hallbäck Monnier.
De Shanghaï à Fontainebleau
Cette collection, présentée pour la première fois
en 2010 lors de l’Exposition universelle de Shanghaï
par le Département de Seine-et-Mame,
invite à une réflexion sur la confrontation
des forces qui régissent la Terre et l’impact du monde moderne
sur l’équilibre de la Nature.
En travaillant à partir de prises de vue satellite
de la planète et de clichés microscopiques de cellules,
Katarina Hallbäck Monnier
cherche à faire ressortir la forme symbolique
qui donne un sens nouveau à ce qui était, à l’origine,
une simple image de la réalité.
À partir d’une vision organique du monde, de l’infiniment grand
à l’infiniment petit, et dans la confrontation de l’Homme
avec la Nature, ses œuvres interprètent les rapports
de domination et tentent d’ouvrir
une voie à la réconciliation.

Notre actualité