Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Agence Babut, Agence immobilière FONTAINEBLEAU 77300

L'actualité de CENTURY 21 Agence Babut

Le prix du gaz augmente de 0.5% au 1er juillet

Publiée le 01/07/2013

Limitée, mais hausse tout de même des tarifs règlementés du gaz au 1er juillet 2013 : +0.5%.

La nouvelle formule de calcul adoptée et parue au JO ce 30 juin allège la majoration des prix du gaz. La part d'indexation des prix du gaz sur le prix du gaz naturel passe de 35.6 à 45.8%, au détriment de l'indexation sur les prix du pétrole. Une modification plus en relation avec la réalité économique du fournisseur historique GDF SUEZ. L'ancienne formule aurait amené une augmentation des tarif de +1.7%, contre le +0.5% effectivement appliqué pour les ménages, soit 11 millions de foyers français.

Les tarifs des professionnels vont en revanche baisser de 0.7%

Pour mémoire, de 2005 à 2013, les prix du gaz ont flambé de plus de 80%, avant de reculer de 0.5% en février, ouis 0.3% en mars et 0.6% en avril. Après la pause de mai, c'est un nouveau recule constaté en juin de 0.6%. Ainsi, les tarifs du gaz sont désormais recalculés tous les mois ce qui permet d'éviter des variations trop fortes, sauf circonstances exceptionnelles.


Les tarifs réglementés de l'électricité seront quant à eux révisés dans le courant de juillet par le gouvernement, et la note s'annonce plus sévère pour les consommateurs.  La Commission de régulation de l'énergie a calculé une hausse "nécessaireé de 7 à 10 % à laquelle il conviendrait de rajouter 7.6% de rattrapage de 2012. Madame batho a assuré qu'elle n'appliquerat pas cette "recommandation" au nom de la défense du pouvoir d'acahat.

Notre actualité